Yang Cheng Fu

Importance de la lignée

La chose la plus importante, lorsqu'on débute au Tai Chi Chuan, est de s'assurer de la valeur de l'enseignement reçu. On dit souvent qu'une petite imprécision au début peut vous conduire avec le temps à des kilomètres de l'objectif. Il faut toujours s'arranger pour trouver un enseignant qui sait ce qu'il fait. Évidemment, c'est plus facile à dire qu'à faire, a fortiori pour quelqu'un qui débute. C'est là que la lignée trouve toute son importance. Relativement à votre professeur, la question la plus importante est "d'où tient-il son savoir ?" ou encore "qu'est ce que le relie à la tradition ?".

Le style Yang

Le Tai Chi Chuan se transmet précieusement depuis des générations. Au début, la transmission se faisait à l'intérieur du cercle familial, généralement de père en fils. Puis des maîtres se sont mis à accepter comme disciples des personnes extérieures. Le style Yang a été fondé par Yang Lu Chan, qui tenait lui-même ses connaissances de la famille Chen. Il transmit plus tard son savoir et la charge de l'école à son fils Yang Chien-Hou, qui fit ensuite de même avec son propre fils Yang Cheng Fu.

Yang Cheng Fu accepta énormément d'élèves et forma de nombreux instructeurs. C'est sans doute grâce à lui si le Tai Chi Chuan est devenu aussi populaire à travers le monde. Un de ses élèves, Cheng Man Ch'ing, créa par exemple une école aux États-Unis en 1964, qui est encore active de nos jours. Yang Cheng Fu ne dérogea pourtant pas à la tradition : c'est son fils Yang Shou-Chung qui hérita de l'école Yang. Par contre, ce dernier n'eut pas de descendant mâle. Il nomma donc trois disciples parmi ses élèves les plus talentueux : Ip Tai Tak (1er), Chu Gin Soon (2ème) et Chu King Hung (3ème).

Maître Ding

Après une formation au Kung Fu dès le plus jeune âge, Maître Ding Teah Chean décida de se consacrer à l'étude du Tai Chi Chuan. Actuellement, il est l'une des très rares personnes au monde à avoir reçu l'enseignement de chacun des trois disciples de Yang Shou-Chung. Le 1er janvier 1998, Ip Tai Tak fit de lui son premier disciple, lui conférant ainsi le statut prestigieux d'héritier du style Yang de sixième génération. Maître Ding peut dès lors être considéré comme l'héritier le plus direct de cette famille de Tai Chi Chuan. Mais au-delà des titres, de son talent et de sa renommée, il est surtout une personne de grande qualité : généreux, patient et disponible. Son enthousiasme communicatif et sa simplicité font de la Master Ding Academy un endroit privilégié où évoluer dans l'apprentissage de la boxe du faîte suprême.

La lignée du style Yang

Lignée du style Yang